Augmentation mammaire : Les photos sont-elles utiles ?

Victoria Silvstedt : une jolie Viking qui a eu recours aux prothèses mammaires !
23 février 2018

Les anglo-saxons et même peut être les italiens sont moins pudiques pour parler de l’augmentation mammaire. Il suffit de se rendre sur des sites anglais, américains ou transalpins pour voir beaucoup de photos.
Sur les sites français de chirurgie esthétique, les acteurs du métier sont un peu plus discrets. Pourtant, on sait bien que les internautes qui veulent réaliser une chirurgie d’addition mammaire sont friands de photos. Notamment les photos avant-après. Que faut-il en penser ?
Du point de vue, des candidates aux interventions, c’est une demande légitime. Elles ont envie de se représenter le résultat à venir sur leurs poitrines. Et d’ailleurs beaucoup de sites à l’étranger proposent en plus des photos de patientes opérées, des outils de visualisation virtuelle du résultat attendu.
augmentation-mammaire-tunisie-prix
Ce n’est pas toujours une bonne chose. D’abord parce que rien ne prouve que les photographies présentes sur les sites visités sont bien associées à des interventions réalisées par les professionnels mentionnés dans les sites. Ensuite, parce que le résultat peut varier d’une personne à l’autre.
Il ne faut pas seulement cocher telle ou telle photo en se disant qu’elle correspond au résultat que l’on souhaite. Il faut être certaine que sa morphologie, le choix des implants mammaires permettront d’arriver à un résultat approchant.
Or, le seule moyen de le savoir, c’est précisément de demander l’avis du chirurgien esthétique. En France ou en Tunisie, il y a une forte culture du test de résultat en pose externe. Dans la préparation d’une chirurgie esthétique mammaire en Tunisie, il y a un temps où pendant la consultation, le chirurgien fait essayer sur buste différents modèles de prothèses. Les implants posés sous le soutien-gorge donnent ainsi une indication du volume qui sera pris et de l’effet sur le décolleté. Le volume souhaité et le décolleté sont justement les deux variables de l’intérêt des patientes qui vont faire une augmentation mammaire.