En quoi consiste le lifting seins en Tunisie ?

Le lifting mammaire, appelée également mastopexie, est l’opération de chirurgie esthétique qui corrige les seins tombants. Il permet d’harmoniser la silhouette en restituant le galbe et la tenue de la poitrine. La correction de la ptôse mammaire passe par le repositionnement de l’aréole et du mamelon, le remodelage du tissu glandulaire et le retrait de la peau en excès.

Le terme « ptôse mammaire » désigne l’affaissement des seins. Avec l’âge, ceux-ci perdent progressivement leur tenue et adoptent un aspect tombant. La grossesse, l’allaitement, le tabagisme et les variations de poids peuvent altérer l’élasticité des seins, d’où le relâchement mammaire. La ptôse mammaire se manifeste par une perte de volume glandulaire, des seins affaissés avec des mamelons pointant vers le bas. Ces disgrâces esthétiques sont souvent difficiles à supporter, surtout lorsqu’elles provoquent une gêne fonctionnelle (choix de vêtements limité, difficulté à pratiquer certains sports…)

 

lifting seins Tunisie

 

Prix du lifting mammaire en Tunisie

Comme toutes les interventions de chirurgie esthétique, le prix du lifting mammaire en Tunisie est très avantageux par rapport aux tarifs européens. Ce tarif inclut les honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste, tous les soins liés à l’opération, ainsi que les frais de déplacement et un hébergement dans un hôtel luxueux. Le prix de lifting des seins varie selon les corrections qui peuvent lui être associés (réduction mammaire, ajout d’implants…). Demandez gratuitement votre devis auprès de l’agence Medespoir seins pour le traitement de la ptôse mammaire en Tunisie.

Quels sont les tarifs d’une remontée de la poitrine en Tunisie ?

Intervention Prix
Remontée de la poitrine sans implants 2000 €
Remontée de la poitrine avec implants 2850 €

Correction de la ptôse mammaire : comment se déroule l’intervention ?

Consultation et phase préopératoire

Une mammographie et une échographie du sein sont exigées au préalable. Le médecin procède à un examen clinique des seins, afin d’évaluer l’importance de la ptôse mammaire et de détecter une éventuelle contre-indication. Si la patiente envisage d’avoir un bébé, le médecin lui recommandera d’attendre la fin de la grossesse avant de pratiquer le lifting mammaire. Par ailleurs, certaines mesures sont indispensables avant de subir une mastopexie :

  • Arrêter de fumer un mois avant l’opération
  • Arrêter tout traitement hormonal (notamment les pilules contraceptives)
  • Eviter les médicaments susceptibles de fluidifier le sang, comme l’aspirine, l’ibuprofène et autres anti-inflammatoires
  • Stabiliser son poids avant l’opération

Déroulement de l’opération

Pour un lifting mammaire, l’intervention se déroule sous anesthésie générale et nécessite 1 à 2 jours d’hospitalisation. Elle dure entre 1h et 2h30, selon l’importance de la ptôse et la nature de la correction éventuellement associée au lifting (ajout de prothèses, réduction mammaire).

Le chirurgien commence par une incision autour de l’aréole. Il intervient sur le tissu glandulaire qui est reconcentré et repositionné. Ensuite, l’aréole et le mamelon sont replacés plus haut. Puis, le praticien procède à une résection cutanée et redrape la peau restante sur la glande mammaire. Si le lifting est associé à une augmentation mammaire, le chirurgien insère les implants avant de retirer l’excès cutané. Il peut également prélever de la peau autour du mamelon pour améliorer l’aspect des aréoles (si celles-ci sont trop larges). Pour finir, le praticien suture les incision, met en place les drains et pose un pansement modelant sur la poitrine.

Les suites de la mastopexie

  • Douleurs faibles à modérées, que la prise des antalgiques prescrits suffit à calmer
  • Œdèmes (gonflements) et bleus qui disparaissent progressivement
  • Possible modification de la sensibilité des aréoles, réversible après quelques semaines

Convalescence et recommandations post-opératoires

  • Arrêt de travail de 8 à 15 jours
  • Pas d’efforts importants, ni de rapports sexuels pendant les 2 semaines qui suivent l’intervention
  • Pas d’activité sportive pendant 2 mois, reprise progressive
  • Port d’un soutien-gorge sans armatures pendant un mois

lifting mammaire tunisie 2018

Risques et complications possibles

Comme toute opération chirurgicale, le lifting mammaire induit certains risques dont la patiente sera informée lors de la consultation. Grâce à la compétence des médecins et la qualité des équipements médicaux en Tunisie, ces risques demeurent rarissimes mais peuvent inclure :

  • Des troubles voire une perte définitive de la sensibilité du mamelon
  • Une évolution anormale de la cicatrisation
  • Formation d’un hématome
  • L’apparition d’une nécrose cutanée
  • Un risque d’asymétrie
  • Une difficulté à allaiter (surtout en cas de ptôse sévère)

Les cicatrices après la correction de seins flasques

Suite à un lifting mammaire, l’aspect des cicatrices dépendra de l’importance de la ptôse et donc de la quantité de peau retirée. Il existe 3 types de cicatrices possibles :

  • Une cicatrice péri-aréolaire ou Round-block (entourant l’aréole et dissimulée dans la zone pigmentée) : pour les cas de ptôse légère
  • Une cicatrice aréolaire + une cicatrice verticale reliant l’aréole à la base du sein : s’il s’agit d’un relâchement mammaire modéré
  • Une cicatrice aréolaire + une cicatrice verticale + une cicatrice horizontale sous le pli du sein : c’est la cicatrice en T inversé ou ancre de marine, moins discrète mais seulement réservée aux ptôses très prononcées.

Ces cicatrices peuvent être très visibles après l’opération, mais tendent à s’estomper progressivement. Elles seront très discrètes au bout d’un an, mais l’évolution de la cicatrisation varie d’une patiente à l’autre et dépend de l’hygiène de vie adoptée (tabac, exposition au soleil…)

Quel résultat après un lifting mammaire ?

Dès la fin de l’intervention, la patiente peut constater une meilleure tenue et un galbe mieux défini de la poitrine. Pendant un mois environ, les seins restent gonflés et relativement rigides. Le résultat commence à s’apprécier 3 mois après l’opération : les seins s’assouplissent progressivement et leur aspect est plus naturel. Néanmoins, Il faudra attendre la fin du processus de cicatrisation (environ un an) avant de voir le résultat définitif. A l’issue de cette période, les seins sont fermes, bien galbés et retrouvent un aspect rajeuni. Si la patiente est insatisfaite du résultat, elle devra patienter encore une année avant une éventuelle retouche chirurgicale.

Mastopexie et réduction mammaire

L’hypertrophie mammaire et la mastopexie sont souvent reliées : plus le sein est volumineux, et plus il est susceptible de s’affaisser rapidement. Le poids des seins les tire constamment vers le bas et altère l’élasticité de la peau qui les soutient. De ce fait, dans la plupart des cas, la correction des seins hypertrophiés associe la réduction mammaire à un lifting des seins.