Tout savoir sur la mastoplastie de réduction!

L’objectif de la chirurgie de réduction mammaire est de réduire le volume du sein, de rétablir son harmonie avec le reste du corps et d’améliorer sa forme..

Considérations générales sur l’intervention

Le volume excessif des seins (hyperplasie-hypertrophie) n’est pas seulement un problème esthétique pour les femmes, mais entraîne très souvent une gêne psychologique et de réels troubles fonctionnels.

Le volume de la poitrine, ainsi que sa forme, sont déterminés génétiquement. L’hyperplasie est donc héréditaire et rien ne peut être fait pour empêcher la glande mammaire de suivre son développement naturel. Cependant, des seins trop volumineux peuvent être liés à des causes secondaires (telles que l’alimentation ou la grossesse) qui entraînent une augmentation considérable du volume des graisses. Dans ce cas, on parle plus spécifiquement d’hypertrophie. Enfin, il existe une situation clinique définie par le terme de gynécomastie et qui concerne le développement anormal de la glande mammaire, un problème que l’on retrouve déjà à la puberté et qui implique de graves problèmes esthétiques, physiques et psychologiques.

Cependant, l’hyperplasie/hypertrophie n’est pas seulement un problème d’harmonie de la silhouette.

Une femme aux seins trop volumineux ne vit pas bien sa féminité et sa vie relationnelle : elle est limitée dans le choix de ses vêtements, peut éprouver des difficultés et de l’embarras dans ses relations personnelles et son intimité, se sentir gênée dans ses mouvements et dans la pratique du sport. Le problème s’étend également à la sphère de la santé car le poids excessif des seins la pousse à des défauts de posture et aux douleurs articulaires et dorsales qui en découlent (scoliose et cervicodorsalgie). Le pli sous-mammaire peut être le siège d’une macération et d’une dermatite chronique.

La mastoplastie réductrice ne présente aucune contre-indication particulière et est même recommandée pour la récupération esthétique, psychologique et fonctionnelle de la femme. L’opération est particulièrement adaptée aux jeunes femmes, qui peuvent ainsi trouver une taille de poitrine plus adéquate et améliorer leur qualité de vie. L’opération n’interrompt pas la continuité entre la glande résiduelle, les canaux galactophores et le mamelon. La fonction de l’allaitement n’est donc pas empêchée, mais seulement réduite en théorie.

En ce qui concerne le risque de cancer du sein, il diminue avec la réduction du volume des seins ; par conséquent, cette chirurgie n’augmente pas la fréquence du cancer du sein.

Indications mastoplastie réductrice

– Lorsque vous avez des seins trop gros, affaissés ou de forme anormale ou antithétique

– Lorsque le volume et le poids du sein entraînent des problèmes de la colonne vertébrale (cervical-dorsalgie), et dermatologiques (dermatite dans les plis de la peau).

– Lorsqu’il existe des problèmes psychologiques et sociaux qui peuvent affecter la femme dans la vie quotidienne et/ou dans le sport et l’activité sexuelle, la chirurgie de réduction mammaire peut être facilement combinée avec une correction de l’asymétrie entre un sein et un autre.

Période de l’année au cours de laquelle l’intervention est la plus appropriée

L’opération peut être pratiquée à tout moment de l’année, mais il est préférable d’éviter les mois centraux de l’été (juillet et août) : la chaleur, en effet, favorise l’œdème (gonflement) et rend inconfortable le soutien-gorge élastique qui doit être porté après l’opération.

Techniques chirurgicales de mastoplastie réductrice

Au-delà des détails techniques qui ne seront pas analysés ici, la différence entre les différents modes opératoires se traduit souvent par un degré différent de cicatrisation résiduelle.

La recherche continue de nouvelles méthodes de réduction et de mastopexie vise principalement à minimiser les cicatrices qui s’effritent inévitablement après l’opération.

D’une manière générale, on peut dire que plus le degré de ptôse est élevé, plus les cicatrices seront étendues.