Tout savoir sur la chirurgie correctrice de l’affaissement des seins!

Les changements de poids et les grossesses affectent également la beauté des seins ! Lorsque les seins s’affaissent, on parle de ptôse mammaire, un trouble qui affecte souvent la vie quotidienne de nombreuses femmes.

Ptôse mammaire : définition et origine

La ptôse mammaire est définie comme la chute et le déploiement réels de la peau du sein. Ce phénomène est dû à un effondrement de la glande mammaire et à un étirement exagéré de la peau qui l’entoure.

La ptôse mammaire peut être d’origine naturelle ou apparaître après une perte de poids importante. Il est également possible que la ptôse survienne après la grossesse et l’allaitement lorsque le volume des seins diminue de manière significative.

La ptôse mammaire peut être accompagnée d’une hypertrophie ou d’une hypoplasie mammaire.

Solution ptôse mammaire

Pour retrouver une poitrine pleine et turgescente, le recours à la chirurgie esthétique s’avère la solution la plus idéale.

Bien que certaines croyances suggèrent de faire certains exercices pour reconstituer les seins vides, malheureusement, la seule façon de voir vraiment les résultats est de subir une opération de rehaussement poitrine, appelée aussi lifting seins ou encore mastopexie.

Comment se déroule le lifting mammaire?

Le chirurgien enlèvera l’aréole et le mamelon, considérés comme trop bas, et déplacera la glande mammaire vers une position plus élevée pour obtenir un résultat harmonieux en termes de volume et de forme. Le chirurgien enlève également un peu de peau en excès afin d’obtenir un résultat optimal et de redonner au sein sa forme initiale.

La taille des cicatrices résultant de la chirurgie mammaire dépend de l’importance de la ptôse à corriger. Très souvent, ces cicatrices prendront la forme d’un T inversé, mais il existe d’autres possibilités :

  • Si la ptôse mammaire est importante
  • Les cicatrices seront autour de l’aréole, de la partie inférieure de l’aréole jusqu’au pli sous la poitrine et horizontalement sous le pli de la poitrine
  • Si la ptôse est modérée
  • Il ne sera possible d’avoir que la cicatrice verticale
  • Si la ptôse est minime, vous ne pouvez avoir qu’une seule incision autour de l’aréole

En cas d’hypertrophie ou d’hypoplasie mammaire, le chirurgien peut profiter de la chirurgie de la ptôse mammaire pour les corriger simultanément. Il peut alors proposer l’insertion d’une prothèse.

Quels sont les risques possibles de l’opération de correction de ptôse mammaire ?

Comme pour toute opération chirurgicale, il existe des risques (liés à l’anesthésie, etc.) même lors d’une opération de ptôse mammaire. Le choix d’un chirurgien esthétique qualifié et compétent pour ce type d’opération limitera les risques, sans pour autant les rendre inexistants.

Le lifting mammaire n’est possible qu’après la fin de la croissance (environ 17 ans).

La mastopexie n’empêche pas une grossesse ou un allaitement ultérieur. Toutefois, il est recommandé d’attendre au moins 6 mois avant de devenir mère.

Enfin, il n’y a pas de lien entre la chirurgie de la ptôse mammaire et le risque de cancer.

Les résultats de l’intervention

Les résultats d’une opération de la ptôse mammaire ne peuvent être constatés qu’un an après le jour de l’opération. Pendant cette période, il est conseillé d’effectuer une visite tous les 3 à 6 mois. Les cicatrices seront visibles pendant longtemps et évolueront de manière imprévisible, il est donc conseillé de surveiller leur apparition.

Il est également possible qu’une légère asymétrie du sein subsiste. Si une correction doit être effectuée, il est préférable d’attendre au moins 1 ou 2 ans.

Enfin, vos seins évolueront normalement sous l’effet du poids et des changements hormonaux.